Ingénierie génétique et génération d'épimutants chez le champignon filamenteux Trichoderma reesei
Catalyse, Biocatalyse et Séparation


Type de contrat
Stage
Début
Entre septembre 2020 et février 2021
Durée
de 5 à 6 mois
Région
Ile de France
Indemn / Rém
Oui

ref R067-11

IFP Energies nouvelles (IFPEN) est un acteur majeur de la recherche et de la formation dans les domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement. De la recherche à l’industrie, l’innovation technologique est au cœur de son action, articulée autour de trois priorités stratégiques : mobilité durable, énergies nouvelles et hydrocarbures responsables.

Dans le cadre de la mission d’intérêt général confiée par les pouvoirs publics, IFPEN concentre ses efforts sur :

  • l’apport de solutions aux défis sociétaux de l’énergie et du climat, en favorisant la transition vers une mobilité durable et l’émergence d’un mix énergétique plus diversifié ;
  • la création de richesse et d’emplois, en soutenant l’activité économique française et européenne et la compétitivité des filières industrielles associées.

Partie intégrante d’IFPEN, l’école d’ingénieurs IFP School prépare les générations futures à relever ces défis.


La Direction "Catalyse et Séparation" vise à développer des catalyseurs et agents de séparation pour des procédés de raffinage, de pétrochimie, pour le captage du CO2 et la conversion de la biomasse en carburant.
Les compétences scientifiques associées sont la chimie, la synthèse organique, la synthèse minérale, la catalyse homogène, la catalyse hétérogène et les techniques de séparation.

Ingénierie génétique et génération d’épimutants chez le champignon filamenteux Trichoderma reesei

CONTEXTE

Dans le cadre de programmes d’amélioration de souches industrielles de champignons filamenteux produisant des enzymes pour la production de biocarburants à partir de déchets végétaux, IFPEN travaille à la recherche et au développement de nouvelles voies d’investigation. Trichoderma reesei, champignon filamenteux appartenant au phylum des ascomycètes, a la capacité de sécréter une grande quantité d'enzymes cellulolytiques utilisées à l'échelle industrielle pour produire des sucres fermentescibles à partir de la biomasse lignocellulosique.

Chez les champignons filamenteux, des processus biologiques tels qu'une réponse rapide à des changements environnementaux, la production de métabolites secondaires ou d'enzymes industriels impliquent des mécanismes de contrôle épigénétique via une variation dans l'état de la chromatine (transition entre un état de transcription active vers un état de transcription inactive).

L'acquisition de connaissances au sujet de ce niveau de régulation est essentielle pour définir des stratégies ayant pour objectif de contrôler plus efficacement la production d'enzymes ou de métabolites par les champignons.

DESCRIPTION

Dans ce contexte, le stagiaire aura pour objectif de mettre en œuvre au laboratoire différentes techniques d’études d’épimutants de Trichoderma reesei dans des conditions de fermentation et production enzymatique.

Le but sera d’apporter une réponse à l’hypothèse d’une régulation épigénétique de la production de cellulases. Le stagiaire effectuera un travail transverse dans les domaines de la microbiologie, biologie moléculaire et procédés de fermentation.

PROFIL

Master 2 :

  • motivé par la recherche et le travail en laboratoire
  • doté de bonnes connaissances théoriques et pratiques en biologie moléculaire et microbiologie
  • Appréciera le travail en équipe et fera preuve de curiosité scientifique

On souhaite un premier stage en laboratoire de biologie moléculaire